Des relectures en anglais

Maered n’a jamais rien connu que Gilman’s cot, le campement fortifié dans les montagnes d’Annar où elle est esclave. Un jour elle découvre un magicien, caché de tous, sauf d’elle. Il semblerait qu’elle aussi ait des pouvoirs druidiques et ne puisse rester cachée à Gilman’s Cot plus longtemps.

En début d’année j’ai eu une petite crise monomaniaque de lecture de fantasy (j’ai aussi regardé The Chronicles of Shannara sur Netflix et c’était pas mal), et j’ai eu envie de relire la saga de Pellinor. The Gift est l’un des premiers bouquins que j’ai lu en anglais après Harry Potter. Je devais avoir 16 ans quand je l’ai découvert (alerte vieillesse) et si je me souvenais pas mal de l’histoire, j’avais envie de voir ce que je pourrais comprendre de plus à présent. J’ai aimé voir les annotations que j’avais fait à l’époque, les mots soulignés et la recherche de vocabulaire. Je suis d’ailleurs étonnée en le relisant de la difficulté du style et je me demande comment j’ai fait pour comprendre quelque chose il y a dix ans ; comme quoi on peut lire dans une langue étrangère sans connaître tous les mots. Je trouve toujours l’écriture de Croggon très poétique et imitant quelque peu un anglais archaïque. J’ai aimé sa mythologie et ses druides, seulement après dix ans de lecture j’ai lu plus de fantasy, et j’ai trouvé la sienne un peu banal à ce regard. Le deuxième volume m’a encore moins plu, mais je pense que mon été d’esprit n’était pas adéquat à la lecture. C’est lent et ça se savoure, là je voulais quelque chose rapidement. Cependant il demeure que Maered est une héroïne vraiment trop jeune pour moi, elle a bien 16 ans et j’ai eu envie de la secouer. J’hésite à relire la suite (il y a quatre volumes). Ça n’a pas été traduit en français à ma connaissance.

Fin de la Seconde Guerre mondiale, Juliet est une écrivaine qui a publié toutes les semaines une colonne humoristique pendant la guerre. Maintenant c’est un livre et elle fait le tour des librairies du pays. Un jour elle reçoit une lettre venant de Guernsey et une correspondance curieuse et amusante se met en place entre plusieurs de ses habitants et elle.

Alerter obsession. J’ai lu Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates deux fois en français et écouté le livre audio. Seulement je ne l’avais jamais lu en anglais auparavant. Un passage à Paris m’a permis de réparer cela et de l’acheter. Quand j’étais plus jeune et que je lisais un livre en anglais avant sa sortie française, je relisais souvent la traduction pour vérifier que j’avais bien compris, maintenant je fais le contraire et je suis contente de constater que la traduction française respecte bien l’esprit de l’original (du moins dans mon souvenir). J’ai retrouvé avec plaisir l’humour et les références littéraires des personnages (j’ai de nouveau envie de lire Charles Lamb). J’ai eu la (les) larme à l’œil, j’ai été émue et la fin m’a encore fait chaud au cœur. Au bout de la (presque) quatrième lecture certaines lettres et répliques ne me touchent plus autant, mais ça a tout de même été une relecture charmante et j’ai très envie d’écouter le livre audio en anglais maintenant (et le film !). Le format épistolaire rend l’expérience de lecture différente, mais je trouve que Shaffer s’en sort très bien pour rendre cela pertinent et fluide. Bien sûr parfois on aimerait en avoir plus (le livre est vraiment tout fin), mais il s’agit tout de même d’un bouquin que je garde au chaud dans mon p’tit cœur.

“That’s what I love about reading: one tiny thing will interest you in a book, and that tiny thing will lead you to another book, and another bit there will lead you onto a third book. It’s geometrically progressive – all with no end in sight, and for no other reason than sheer enjoyment.”

« C’est ce que j’aime dans la lecture. Un détail minuscule attire votre attention et vous mène à un autre livre, dans lequel vous trouverez un petit passage qui vous pousse vers un troisième livre. Cela fonctionne de manière géométrique, à l’infini, et c’est du plaisir pur. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s