Bilan de lecture de 2012, il était temps !

Comme les années précédentes je présente sans ordre de préférence (mais plutôt par ordre chronologique) les livres qui m’ont le plus marqué en 2012. J’espère vous donner envie de les découvrir et n’hésitez pas à me conseiller vos propres coups de cœur.

BILAN 1

L’année a commencé dans la neige. J’ai découvert un bouquin-reportage très intéressant de Vassili Peskov sur cette famille de vieux croyants au fin fond de la Sibérie et qui n’avait pas vu la civilisation depuis plus de quarante ans si je me souviens bien. J’ai embrayé avec le merveilleux, le génial, le fantastique, le sublime, l’excellent, le superbe, l’incroyable Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson. Ai-je besoin de dire plus de choses après cette énumération très peu hyperbolique ?
J’ai ensuite totalement changé d’univers avec le premier volume des Mille et une nuits traduites par René Kawham. Cela a été une sublime découverte, l’univers, la mythologie, les récits enchâssés… J’avais très peu apprécié ma découverte d’Ann Radcliffe avec les ennuyeux Mystères d’Udolphe, mais ce partenariat m’a fait changer d’avis. L’ambiance des Mystères de la forêt est proprement envoûtante, l’écriture surannée et la lecture très plaisante même si quelques longueurs pointent le bout de leurs nez.
J’ai fait une découverte lors de ma première visitez chez Mona Lisait et ait trouvé cette édition des Souvenirs d’un ami de Théophile Gauthier. Sans parler du fait que la période est tout à fait passionnante, qu’on rencontre George Sand, Flaubert et Sainte Beuve, c’est un livre très plaisamment écrit et qui mérite le détour. La maitresse d’école joue un peu dans la même cour de bouquins oubliés et qu’il faudrait lire. C’est de la littérature italienne, c’est intéressant, ça instruit et ouvre l’esprit. La dame de pique de Pouchkine est nouvelle plongée neigeuse. Des nouvelles passionnantes, ça se passe en Russie, Pouchkine est un génie.
Le journal du ghetto de Janusz Korczak n’est pas une fiction. Je l’ai acheté au Mémorial de la Shoah à Paris, et j’ai été vraiment émue à sa lecture. A lire tout simplement. De la lecture & de la critique signe le début de mon histoire d’amour avec Virginia Woolf c’est aussi simple que ça.

« Que se passe-t-il donc entre minuit et l’aube, après ce basculement, ce petit bouleversement, et étrange et pénible moment où, comme si les yeux s’entrouvraient à la lumière; il n’est plus possible de se rendormir profondément ? Serait-ce peut-être l’expérience de chocs répété, non ressentis sur le moment, qui vient rompre ce qui tenait, et briser quelques chose ?  »

BILAN 2

On continue en littérature avec une autre excellente découverte. Je savais déjà que j’aimais Colette, mais là je l’ai découverte et j’ai rêvé avec elle dans La maison de Claudine, des mémoires douces et subtilement écrites. Les déferlantes me trottait dans la tête depuis tout le foin qu’on en avait fait à sa sortie, mais ce n’est qu’en trouvant un exemplaire chez Emmaüs que je me suis décidé à le lire et je me suis prise une claque. A lire.
Je n’avais pas été convaincue par 84, Charing cross road, mais La duchesse de Bloomsburry street a réellement su me charmer et me donner envie de lire plus de mémoires de ce type. Et pour en finir avec cette section, j’ai été happée par Twilight de Lily S. Mist qui est un bon roman épais et même si parfois il en fait un peut-être un peu trop, je le recommande.

BILAN 3

Peu de polars cette année ont été lu, enfin tout du moins assez peu pour que je n’ai que quatre bouquins dans cette catégorie. Mais quels bouquins ! Tout d’abord ce pastiche humoristique qui m’a réellement surprise et qui m’a donné envie de découvrir les autres bouquins de J.M. Erre, ensuite ce coup de cœur pour la découverte du Paris de la Belle Epoque et de ce duo d’écrivain qu’est Claude Izner (ce sont deux sœurs derrière le pseudo). La peinture de l’époque est aussi belle que celle en couverture et il y a pleins d’aventures du bouquiniste Victor Legris à lire !
La dernière enquête du Chevalier Dupin m’a permis de me réconcilier avec Edgar Allan Poe et de découvrir la tour Saint Jacques sous un angle que je n’aurais pas imaginé. Et pour finir La mort n’est pas un jeu d’enfant, deuxième volume des aventures de Flavia de Luce m’a beaucoup plu et il me tarde de lire le troisième.

BILAN 4

Cette année j’ai repris le chemin de la bibliothèque municipale de mon enfance et j’ai découvert dans ses rayonnage les superbes romans de Malika Ferdjoukh. J’ai vibré avec ces cinq soeurs, j’ai ri, j’ai été ému. La relique est une toute petite novella mais qui développe une excellente ambiance (enfin plutôt flippante quand même) et qui me donne très envie de plonger dans la saga Ji. Cette année a aussi été une année Jean-Philippe Blondel, en plus de l’avoir rencontré à deux reprises, j’ai lu cinq ou six de ses romans et j’ai été bouleversé plus qu’à mon compte. Celui que je retiens pour ce bilan est Brise-Glace, mais réellement, tous les autres auraient très bien pu se trouver ici également.
L’année dernière c’était Le passeur qui me retournait l’esprit, cette année ce sont les aventures d’Anastasia Krupnick de la géniale Lois Lowry. J’ai hésité à mettre la saga Succubus dans ce bilan. Chaque volume a été une lecture très plaisante, certains plus que d’autres et j’ai réellement apprécié la plume et l’univers de l’auteure, mais ce n’était pas non plus un grand chamboulement. Toutefois puisque j’ai terminé la saga entière en une année (ce n’est pas un exploit, les livres se lisent vite, mais plutôt que d’avoir les choses en ordre ainsi n’est pas habituel), et que je la conseille de bon cœur la voilà. The princess and the goblin m’a fait découvrir la littérature fantastique et jeunesse du 19e siècle et c’est réellement un livre joli et passionnant.
Cette année j’avais aussi décidé d’ouvrir mes horizons littéraires à des genres et des époques qui a priori ne me tentent pas, et j’ai bien fait parce que les fictions se déroulant au Moyen-Âge ont été de très belles découvertes (et j’ai pris une option pour une introduction à cette période de l’histoire au second semestre). Notamment Ysée qui est le premier volume d’une petite série hautement sympathique. La couleur du crime de Martine Pouchain dans la même veine est également agréable à lire. God save the queen est également un premier tome, mais cette fois-ci d’une série steampunk bit-lit qui m’a plutôt très bien plu. C’est assez rapide parfois et il y a des défauts, mais j’y pense vraiment avec de très bon souvenirs.

BILAN 5

J’ai retrouvé Patricia Briggs avec ce troisième volume d’Alpha & Oméga, et j’ai très envie qu’elle en écrive un autre. Je crois même que je préfère cette série à Mercy Thompson. A comme association a vu la publication de ses derniers volumes cette année et j’ai été réellement peiné de tourner la dernière page des aventures de Jasper et Ombe. Une relecture s’impose à présent. Et même si en fin d’année j’ai très peu lu, j’ai tout de même fait une très chouette découverte avec les aventures d’une jeune fille pas comme les autres à l’époque Élisabéthaine.

BILAN 6

En plus de ma découverte des bouquins du Moyen-Âge j’ai plus lu de BD grâce notamment aux chroniques vidéos de Pénélope Bagieu, et je me suis découvert une passion pour le support. Je ne vais donc pas arrêter de faire des découvertes et c’est génial. Tout d’abord Muraqqa’ dont je vous ai fait un billet de relecture il y a très peu de temps, puis Mes hommes de lettres de Catherine Meurisse sur lequel je n’ai rien écrit mais bon sang de bonsoir j’aurais dû ! C’est drôle, passionnant, élégant, érudit… pff je veux tout lire d’elle !
Peu de manga cette année, mais de sublimes découvertes avec Bride stories dont le dessin est juste à couper le souffle en plus d’une période et d’une histoire passionnante. Ainsi que Crimson-shell, un one-shot de Jun Moshizuki que je conseille à ceux qui aime Pandora Hearts mais aussi à ceux qui voudrait découvrir son univers et son coup de crayon.
Chroniques de Jérusalem m’a fait rencontre Guy Delisle et encore une fois c’est une histoire d’amour qui commence. Dessin, esprit, souvenirs, découverte de pays inconnus. Lisez-le ! Une BD dont je n’avais pas franchement entendu parler mais qui a attiré mon regard à la médiathèque et qui m’a totalement sublimée (je sais que ça ne se dit pas, mais tant pis). Le viandier de Polpette est étonnant, très bien dessiné, avec une ambiance plus qu’agréable. Vivement la suite. Pour finir, Bookhunter de Jason Shiga est aussi une découverte faite en médiathèque. Des dessins atypiques, une histoires complètement barrée, parlant de reliure, de voleurs de livres, de littérature. A découvrir.

Et voilà c’est tout pour cette année ! J’ai fait peu de lecture, voir très peu comparé à d’autres années, mais je me fiche royalement des chiffres. Le plus important c’est que j’ai pris du plaisir à lire, à faire de superbes découvertes et aussi à vous les faire partager.

Publicités

9 réflexions sur “Bilan de lecture de 2012, il était temps !

  1. Je n’ai pas fait de bilan cette année. Ça me saoule d’en faire un et les années précédentes je l’avais plus fait par « obligation » qu’autre chose… Mais je suis contente de lire celui des autres, parce que du coup je repère des bouquins que j’avais zappés dans l’année ou je reçois une piqûre de rappel pour certains que je dois absolument lire.
    Anyway, je suis contente de voir que Twilight, Brise-glace, Flavia et les mille et une nuits font partie des titres que tu as choisis d’évoquer dans ce bilan.
    Je te souhaite de faire encore de chouettes découvertes en 2013 🙂

    (je le trouve un peu tristounet cet habillage.)

    J'aime

    • Je comprends ton point de vue, si ça ne m’avait pas plus, je ne me serais pas forcée 🙂
      L’habillage n’est pas top, mais pour le moment je ne sais pas encore ce que je veux ni comment moduler celui de cette plateforme mais ça viendra ne t’inquiètes pas.

      J'aime

  2. Pareil que Méloë, je n’ai pas fait mon bilan de l’année, pas motivée pour !

    Dans ce bilan, je reconnais quelques titres que j’ai noté dans ma wish à cause de toi, comme l’essai de Virginia Woolf, le Helene Hanff et le God Save the Queen.

    Je voulais dire aussi que je n’ai pas beaucoup commenté chez toi ces derniers temps, mais j’ai suivi le déménagement:)

    J'aime

  3. J’ai le dernier A comme Association qui m’attend dans ma bibliothèque, mais j’ai presque peur de finir cette série tellement sympathique. Jasper et Ombe me manquent déjà rien qu’en y pensant T_T 😀
    Bride Stories me tentent depuis looooongtemps, mais j’ai toujours du mal à me « tenir » à mes séries de mangas. Je fais toujours passer les achats de livres avant 😀
    Même si je ne fais pas de bilan moi-même, faute d’envie, j’ai beaucoup aimé lire le tiens ^^

    J'aime

    • Je comprends ton sentiment pour A comme association, mais tu vas voir ça ira 🙂
      Bride stories est vraiment bien et il n’y a pas beaucoup de volumes parus, je doute qu’il y en ait plus d’une dizaine connaissant l’auteure, donc tente c’est juste superbe !

      Je suis contente que le bilan t’ait plu en tout cas 🙂

      J'aime

  4. […] En 2016 je voudrais lire plus de littérature étrangère que je n’ai jamais encore découverte comme la chinoise, mais aussi celles du continent Africain et aussi des pays de l’Est. Je vais vous quitter en vous souhaitant une très bonne année et avec la traditionnelle citation annuelle. Cette fois-ci il s’agira d’un bout de poème qui m’a beaucoup donné à penser, Devotions upon emergent occasion (1624) de John Donne. Et si vous le voulez, vous pouvez aussi aller voir quels étaient mes favoris en 2014, 2013 et 2012. […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s